Que faire des surplus de nos jardins potagers ?

Que faire des surplus de nos jardins potagers ?

Cette initiative a été lancée suite à plusieurs questions qui nous revenaient souvent : que pouvons-nous faire des surplus alimentaires qui poussent au fond de nos jardins ?  De nos semis ou bouturages en trop ? De nos graines ? Comment échanger, partager autour de tout cela ?

En complément à d’autres initiatives existantes (Bourse aux Plantes organisée par le CADEV et les Jardins Partagés, la Donnerie, le SEL, …), nous avons lancé une enquête cet hiver pour connaître l’avis des Villersois sur la question et imaginer une solution collective autour de ces surplus.

Il ressort de cette enquête les éléments suivants :

  • Les surplus sont :
    • généralement proposés à la famille, aux amis, voisins, collègues
    • parfois à des organismes d’aide aux plus démunis
    • transformés en soupe, gelée, etc
    • vendus lors d’événements (fête de la pomme) ou dans de petites échoppes
    • …ou finissent au compost
  • Les graines et boutures sont données ou échangées
  • Les idées de solution sont :
    • Une communication en ligne où les personnes intéressées pourraient se manifester et ne pas se déplacer inutilement :
      • Un site Web ou une Mailing list dans le style de ‘la donnerie’
    • Un petit circuit de distribution très local :
      • Bourse d’échange, Visite de jardins potagers, Petit marché hebdomadaire, Groupement d’achats communs, Magasin de village, …
      • Un lieu, un bac, … connu de tous où chacun pourrait venir déposer ses surplus et prendre ce qui est mis à disposition
  • La difficulté est de faire se rencontrer offreurs et demandeurs, et au bon moment !
    • Certains ont trop de pommes et personne pour les ramasser, alors que d’autres cherchent des pommes à aller cueillir
    • Le jardin n’a pas un interrupteur on/off : lors de surplus, il faut des amateurs que cela arrange à ce moment-là
  • Actuellement (cela pourrait changer), l’Epice Locale ne souhaite pas vendre les produits à l’épicerie collaborative car cela pose un problème de traçabilité, de concurrence avec les paniers bio et de gestion des invendus
    • Par contre, ils proposent d’afficher les lieux où sont proposés des légumes, graines, boutures à donner ou à vendre

 

Le cercle s’est dès lors penché sur les alternatives proposées :

  • Mise en place d’un lieu d’échanges
    • Chouette solution, très conviviale… mais…
    • Implique que les jardiniers récoltent et apportent eux-mêmes leurs surplus, avec le risque de ne pas trouver d’amateur et qu’il y ait trop de pertes
  • Création d’un site Web
    • N’a pas été retenu car trop coûteux à mettre en place et à maintenir
  • Création d’une liste de discussion, privée et modérée
    • C’est la solution retenue !!!
    • Elle s’inspire de ce qui existe déjà pour la Donnerie, le Covoiturage, ainsi que pour d’autres initiatives en dehors de Villers
    • Elle est rapide à mettre en œuvre et requiert une gestion limitée
    • Elle met en contact les offreurs et demandeurs sans délai

Le principe est le suivant :

  • Les jardiniers ayant un surplus envoient un mail à l’adresse générique de la liste, en précisant quels sont leurs surplus et s’ils sont à donner, à échanger ou à vendre
  • Le mail est ensuite diffusé aux abonnés de la liste
  • Les amateurs se manifestent directement auprès du jardinier et conviennent des modalités

 

Nous prévoyons le lancement de la liste de diffusion dans le courant du mois de mai !

Le cercle « Nourriture à Partager »