Le cercle « Les Incroyables Comestibles »

De la Nourriture à partager, en libre-service et gratuitement ?  Oui, ça existe !

Origine du projet

Lancés à l’initiative de deux mères de famille anglaises, les « Incroyables comestibles » (Incredible Edible en anglais) ont vu le jour en 2008 à Todmorden. Le principe ? Tout simple ! Cultiver des fruits et légumes bio et les rendre accessibles, les offrir, à tous ! Ce faisant, des liens sociaux se (re-)créent à l’échelle locale et chaque citoyen se reconnecte à l’origine de son alimentation.

Concrètement, comment ça se passe ? Un riverain ou un groupe de citoyen décide de consacrer une balconnière, une bande de terre ou encore un bac, un ballot,… à la production d’aromatiques, de légumes et de petits fruits et de partager ceux-ci avec ses voisins, sur ou à proximité de la voie publique. Un panneau expliquant la démarche est généralement apposé sur la zone.

Bien plus que des projets de jardinage sur l’espace public, les « Incroyables comestibles » sont de véritables initiatives durables !

  • Socialement : ils sont sources d’échanges, de convivialité, de cohésion entre les habitants d’un même quartier ; ils permettent l’autonomie des acteurs et l’investissement de chacun dans l’espace public
  • Ecologiquement : ils fournissent une alimentation auto-produite, locale, bio et de saison
  • Economiquement : ils garantissent une partie de l’approvisionnement alimentaire des familles, permettant de réduire les coûts consacrés à la nourriture

Sur le terrain, les initiatives se multiplient sans cesse, le mouvement prend de l’ampleur. Avec des conséquences inattendues ! Ainsi à Todmorden, berceau des Incroyables comestibles, l’ensemble des actions citoyennes permettent de couvrir plus de 80% des besoins de la ville en alimentation, mais plus encore, c’est la baisse des actes d’incivilité qui a été frappante !


Et à Villers-la-Ville?
La projection, au printemps 2014, d’un film évoquant l’engagement de Pierre Rabhi et l’agroécologie a servi de point de départ au lancement du projet « Incroyables Comestibles à Villers-la-Ville ».

  

En collaboration avec la Commune, deux carrés-potager ont été installés en juin 2014.L’un est situé devant l’école communale de Tilly, l’autre à la chapelle de Dreumont.

Au bout de trois ans, une nouvelle équipe souhaite re-dynamiser ce projet.

L’entretien du bac de Tilly fait à présent l’objet d’une collaboration entre Villers en Transition et l’école de Tilly où les enfants ont activement participé aux semis.

Le bac de Dreumont a été remplacé par des petits fruitiers.  Un nouveau bac, plus grand, devrait être installé dans un lieu plus approprié.

Outre les bacs, des particuliers mettent à disposition des espaces à partager :

  • une jardinière À Sart-Dames-Avelines, ruelle du Sablon
  • des bacs À Villers-la-Ville, rue de Marbais
  • un ballot à Marbais, rue Minique

Vous les repérerez grâce au panneau « Nourriture à partager » !

Nous espérons que d’autres suivront le mouvement et que fleuriront un peu partout dans l’entité des emplacements de Nourriture à partager.


Envie de vous lancer avec la culture sur ballot ?

Lors de la fête des Avelines qui s’est tenue le samedi 9 septembre 2017, nombreux sont ceux qui ont été interpellés par la présence du ballot au stand des Incroyables Comestibles – Nourriture à partager.

Ce ballot, réalisé il y a quelques mois et visible Rue Minique à Marbais, est non seulement joli, mais aussi productif, avec entre autres de la capucine (comestible), du coriandre, de la menthe, de la ciboulette et des fraisiers.

L’intérêt de la culture sur ballot est qu’elle est très facile à réaliser.  Le ballot peut se poser n’importe où, même sur un sol en dur. Et son coût est dérisoire.

Voilà une belle façon de partager de la nourriture avec ses voisins, les passants.

Réalisation facile en 5 étapes :

  1. Poser le ballot sur la tranche
  2. Ajouter 5-8 cm d’un mélange terre / compost
  3. Planter des petits piquets sur les bords
  4. Tresser quelques branches souples autour (pour contenir la terre en cas de fortes pluies)
  5. Repiquer vos semis (aromatiques, salade à couper, radis, fraisiers, …)

Et quand votre ballot sera prêt, faites-le nous savoir  😉


Petits-fruitiers en libre-accès : un beau bilan

21 participants, 69 petits-fruitiers plantés ou en passe de l’être dans notre belle commune de Villers-la-Ville, voilà en chiffres le bilan 2017 de notre action « Petits-fruitiers en libre-accès » pour sa première année.

Bientôt, ils porteront des fruits et vous pourrez les découvrir en bord de routes ou de chemins accompagnés de ce panneau qui vous invite à vous servir :

Comme les baies des petits-fruitiers ont une valeur nutritionnelle élevée et constituent une aide précieuse à la santé grâce à leur composition en polyphénols qui sont des antioxydants naturels, comme aussi ces petits-fruitiers sont des aides réfléchies pour tous les jardiniers qui veulent avancer vers la permaculture tout en diminuant leur charge de travail, comme enfin vous êtes de plus en plus nombreux à vouloir en savoir plus, nous avons créé une première fiche d’information avec les éléments en notre possession, intitulée « Pour en savoir plus sur les petits-fruitiers et leur intérêt en permaculture ».

La carte reprend les premiers petits-fruitiers en libre-accès à Villers-la-Ville. Nous la compléterons avec votre aide au fil des ans, du moins si vous êtes partants pour poursuivre avec nous cette belle aventure.  N’hésitez pas à nous le faire savoir, à nous communiquer vos idées, voire à nous rejoindre. D’autant que, le saviez-vous,  2018 est l’année des petits-fruitiers !

Rue du Vieux Chemin 32 à Sart
Chaussée de Namur 68 à Sart
Rue Grosse Boule 50A à Sart
Rue Grosse Boule 17 à Sart
Rue du Marais 31 à Sart
Rue du Marais 51 à Sart
Rue Ernest Deltenre 42 à Sart
Rue Ernest Deltenre 67 à Sart
Chemin Bruyère du Coq 2 à Sart
Rue du Châtelet 103 à Rigenée (Villers)
Avenue Speeckaert 22F (Jardins Partagés) à Villers
Rue de Mellery 75 à Villers
Rue de Strichon 16 à Tilly
Rue des Savoyards 25 à Tilly
Rue du Tienne 16 à Tilly
Chapelle de Dreumont (en face du n°37) à Marbais
Rue de Dreumont 37 à Marbais
Rue de Priesmont 194 à Marbais
Rue de la Jouerie 15 à Marbais
Rue Catalogne 21 à Marbisoux

 


Pour en savoir plus sur les petits-fruitiers et leur intérêt en permaculture

Comme vous êtes de plus en plus nombreux à nous demander des informations, nous avons relevé pour vous un certain nombre de documents qui peuvent vous être utiles. N’hésitez pas à nous communiquer vos trouvailles, nous essayerons de mettre cette liste à jour.

  1. Un ouvrage de référence sur les plantes utilisées en forêt-comestible vient de paraître chez Ulmer. (ISBN : 9782841389216). Ce livre de Martin CrawfordIl décrit comment créer une forêt comestible en permaculture pour retrouver autonomie et abondance

 

Il contient une fiche par produit comestible dont voici un exemple:

Notre cercle va l’acquérir pour le mettre en consultation.

  1. Pour découvrir des exemples concrets de petits-fruitiers, vous pouvez vous rendre au jardin des Petits-fruits à Wépion situé au musée de la fraise qui propose cette belle brochure : museedelafraise.eu/wp-content/…/brochure-petits-fruits-février-2013-light.pdf
  2. Pour en savoir plus sur la multiplication des petits fruits (par bouturage, marcottage, division de souche ou drageons et ce qui convient le mieux à chaque petit fruit) ou encore découvrir la valeur nutritive de chaque fruitier vous pouvez télécharger sur le site des Jardins partagés de Villers, ce document réalisé par Philippe Radu dans la foulée de la séance de bouturage organisée le 12 novembre 2016 : http://www.lesjardinspartagesdevillers.be/index.php/dl/summary/2-ab-20161112/7-seancebouturage12-11-2016

 

  1. Pour aller plus loin, un autre livre est également disponible sur le net, il s’agit là aussi d’une traduction en français d’un ouvrage de référence en permaculture:

https://verslautonomie.files.wordpress.com/2012/03/permaculture-1-gp.pdf

Et… https://verslautonomie.files.wordpress.com/2012/03/permaculture-2-gp.pdf

 

  1. Si vous vous intéressez aux évaluations des petits-fruitiers dans le cadre de produits locaux différenciés, voici deux exemples avec la camériste, l’amélanche et l’aronia au Canada. https://www.mapaq.gouv.qc.ca/SiteCollectionDocuments/Regions/Monteregie-Ouest/Journees_horticoles_2014/5_decembre/9h05_camerise_aronia_cerise_amelanche_cassis_AGagnon_basseres.pdf

http://www.cdbgaspesie.ca/sites/24077/files/Suivi_petits_fruits_nordiques.pdf

Différents cultivars de cornouiller (anti-virus naturel) ont été développés assurant une production impressionnante par pied. Le positionnement actuel est celui d’adaptation climatique (aussi dans les jardins) et de cultures émergentes intéressantes.

 

  1. Ci-dessous vous trouverez un schéma des espèces faisant actuellement l’objet de recherches. Plusieurs espèces indigènes ont été développées à l’étranger. La recherche sur ces « petits fruits » émergents s’impose grâce aux connaissances nutritionnelles de ces baies, notamment au Service ‘Nutrition Antioxydante & Santé’ du CHU de Liège.

Belles découvertes. N’hésitez pas à nous les conter.

Le cercle des incroyables comestibles de Villers en Transition


Liens utiles

Les pionniers de Todmorden : www.incredible-edible-todmorden.co.uk

En Belgique : http://incredibleediblebelgium.wordpress.com
Genappe : http://incredible-edible-genappe.blogspot.be
Grez Doiceau (projet « Tout le monde sème » de Grez en Transition) : www.grezentransition.be/spip.php?article330

En France : http://lesincroyablescomestibles.fr


Contacter le cercle « Nourriture à partager » ou ‘Incroyables comestibles »

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Les commentaires sont clos.